Pratique

L’importance d’être à l’écoute de son horloge biologique

Est-ce important de suivre son horloge biologique ?

L’horloge biologique ou interne, peut être considérée comme une pendule. Elle donne une cadence à l’organisme humain et agit sur ses activités quotidiennes. Elle gouverne ainsi les moments d’éveil, le sommeil, mais elle est aussi responsable de la chute des énergies et de nos humeurs.

Qu’est-ce qu’une horloge biologique ?

L’horloge intérieure est ce qui conditionne les activités de l’homme. Deux hormones déterminent exclusivement ses activités. Il s’agit de la mélatonine et du cortisol. La mélatonine est une hormone qui est l’élément déclencheur de l’endormissement chez chaque être humain. En complément d’un rythme régulier de sommeil, il est essentiel de disposer d’un bon matelas. Vous pouvez consulter le comparatif matelas pour savoir quel matelas est recommandé. En effet, à travers les comparaisons, les éléments à considérer pour bien choisir son matelas sont mis en avant. Cela vous garantit une bonne indépendance de couchage après l’achat, ce qui est confortable pour votre morphologie.

Si la mélatonine s’active la nuit et permet le repos, les autres hormones (cortisol et adrénaline) permettent au corps d’être opérationnel durant la journée. De ce fait, l’individu a intérêt à adapter ses activités quotidiennes à son horloge interne afin de bénéficier d’un sommeil réparateur une fois dans son lit la nuit. Faire les mêmes choses à la même heure peut aider à mieux vivre. En effet, s’il y a empiétement des activités de la journée sur l’horaire du sommeil, il y aura forcément une perturbation dans la vie quotidienne de l’individu. À titre d’exemple, les travailleurs de nuit connaissent un dérèglement de leur horloge biologique. Cette situation entraîne souvent de la déprime, des troubles de mémoire ou même de la dépression.

Quel est le fonctionnement de l’horloge interne ?

Des cellules, appartenant à l’hypothalamus, sont les principales responsables de l’horloge interne. Elles s’occupent entièrement de l’endormissement et de l’état de veille chez les êtres humains. C’est le cerveau qui s’occupe totalement de ce mécanisme. L’horloge interne a pour rôle de réguler les instants réservés au sommeil et au réveil. Elle est synchronisée sur une cadence circadienne, c’est-à-dire l’alternance du jour et de la nuit. Les sécrétions d’hormones sont des éléments qui aident à délimiter les moments d’activités et les moments de repos.

La chute de la lumière solaire provoque la survenue, mais aussi la mise en action de l’hormone du sommeil mentionnée précédemment. Elle incite ainsi l’individu à dormir. C’est grâce à l’horloge biologique que notre organisme fonctionne. Elle influence en effet le rythme de la sécrétion d’hormones et peut, en cas de perturbation, par exemple déséquilibrer la tension artérielle ou troubler la digestion.

Comment prêter une oreille attentive à son horloge biologique ?

L’horloge interne a la même cadence que le rythme circadien, c’est-à-dire l’alternance du jour et de la nuit. À cet effet, l’homme a intérêt à s’y conformer pour éviter de se confronter à d’éventuelles perturbations. Pour suivre son horloge interne, la personne devra aménager des heures plus ou moins fixes pour aller au lit et pour le réveil matinal.

Pour contourner ces difficultés, il revient à l’intéressé de ne pas négliger les signes avant-coureurs d’un probable sommeil. Quand certains signes surviennent comme des bâillements incessants, une somnolence persistante, il est préférable de s’allonger pour dormir convenablement. Permettre au corps de se reposer quand il le demande permet d’optimiser le temps de récupération.

Si vous êtes de cet avis, évitez par conséquent de vous coucher trop tôt le soir (avant 21 heures par exemple). Vous pourrez ainsi dormir convenablement et ne pas subir une perte de sommeil dans la nuit profonde. En effet, il est fort probable qu’en vous couchant dès les premières heures du soir, vous soyez debout en pleine nuit (à 2 heures ou 3 heures par exemple). Le risque, en répétant cela sur plusieurs jours, est de rompre avec la cadence normale de l’horloge interne. Dans ce cas, il s’ensuit alors une déprogrammation de votre pendule biologique du sommeil.

L’horloge biologique ou interne aide à équilibrer au quotidien le temps de sommeil et d’éveil. Si vous en tenez compte, vous allez bénéficier d’un repos paisible et relaxant aussi bien pendant la sieste en journée que dans la nuit profonde.

Comment here