Travaux maison

Peinture volet bois : comment s’y prendre ?

Peinture volet bois

Repeindre ses volets en bois, et toutes les boiseries en général, permet de renouveler leur aspect esthétique et optimiser leur protection. Mais appliquer la peinture n’est que la dernière étape, plusieurs préparations sont nécessaires avant cela.

Choisir la peinture volet bois adaptée à ses besoins

La première étape consiste évidemment à choisir la peinture adéquate selon le type du bois et aussi les conditions d’utilisation. Il s’agira d’une peinture spécial bois qui prend en considération ses caractéristiques, par exemple le fait qu’il gonfle, dégonfle et se déforme sous l’effet du climat. La peinture volet bois doit de préférence être microporeuse pour laisser le support respirer, mais la peinture à l’huile qui ne l’est pas est parfois recommandée pour sa forte résistance. Enfin, il y a des peintures pour bois destinées à l’extérieur et d’autres l’intérieur.

Acquérir le matériel nécessaire à la peinture volet bois

En plus de la peinture, plusieurs outils et accessoires sont à acquérir et que les personnes qui bricolent souvent possèdent certainement. Il s’agit du matériel nécessaire pour appliquer la peinture (pinceaux et rouleaux) et pour préparer le bois : chiffon, papier de verre, pâte de bois, enduit, ponceuse, etc. Mais aussi quelques accessoires pour se protéger (blouse, gants, etc.) et pour couvrir l’espace de travail, notamment une bâche. On n’oubliera pas les tréteaux indispensables pour travailler confortablement et peindre efficacement.

Préparer et protéger l’environnement de travail

Comme c’est indiqué avant, il faudra préparer l’environnement de travail, protéger les autres éléments que la peinture pourrait salir et se protéger soi-même. Les vêtements et accessoires de bricolage ne sont pas indispensables, mais sont utiles pour travailler en confort et sécurité. Cependant, c’est important de couvrir la surface de travail avec une bâche avant d’y placer les tréteaux et puis les volets. Ceci implique évidemment qu’on va désinstaller les volets avant de les peindre.

Préparer le bois grâce au nettoyage et au ponçage

Le ponçage est une étape cruciale pour obtenir un support homogène et qui adhère bien la peinture. On ponce le bois des volets pour le débarrasser de l’ancienne peinture (ou du vernis), on débouche les trous et les fissures avec de l’enduit et on ponce de nouveau pour égaliser la surface du bois. Il faudra également nettoyer, avec un produit adapté au départ si le bois est graisseux ou sale et en dépoussiérant après le ponçage. Les parties métalliques des volets nécessitent elles aussi un traitement adapté.

Appliquer la peinture en deux ou trois couches

L’application d’une sous-couche empêche le bois d’absorber la peinture et lui permet par contre de bien l’adhérer. Quand cette sous-couche est bien sèche, on peut passer à la peinture qu’on pose en deux ou trois couches selon les besoins du bois et les recommandations du fabricant (sur le pot de peinture). Il faudra éventuellement attendre que chaque couche soit sèche avant d’appliquer une nouvelle. Il est ensuite possible d’appliquer du vernis pour un effet brillant et aussi pour mieux protéger le bois, mais ce n’est pas toujours recommandé.

Peindre de nouveaux volets en bois neuf ou brut ne diffère pas vraiment du processus décrit en haut, mais avec moins de nettoyage et de ponçage.