Agriculture

Ecornage : un procédé indispensable

écornage bovins et caprins

Il est vrai que l’écornage est une étape stressante tant pour soi-même que pour son troupeau. Pourtant, il s’agit d’un procédé indispensable en élevage et garantir la sécurité de l’ensemble de ses troupeaux. Mais comment bien écorner dans les meilleures conditions ? Les détails en quelques lignes.

Les bonnes conditions

Une préparation s’impose quand on souhaite écorner ses veaux. Certes, avant de passer par cette étape, toujours utile de connaître toutes les conditions propices. Il faut avant tout penser à sa sécurité lors de cette intervention étant donné qu’un veau peut s’énerver à tout moment mais aussi de garantir la sécurité de l’animal. Pour réaliser un écornage bovins et caprins dans les meilleures conditions, il faut préparer l’animal à cette pratique en faisant un diagnostic préalable de sa santé et choisir le meilleur moment de la semaine et de la journée pour ce faire. D’autre part, le choix du matériel est aussi à prendre en compte et si on ne parvient pas à s’y retrouver, le recours à un vétérinaire est toujours de rigueur. Cela dit, dans ce contexte, il vaut mieux opter pour un écorneur maniable et fonctionnel en prenant en compte le temps de chauffe de l’appareil et sa température maximale qu’il pourrait fournir lors de l’application. Cela afin de garantir une intervention rapide et sans la moindre complication pour l’animal.

Bien maîtriser son animal

Il s’agit de l’étape la plus difficile lors d’un écornage bovins et caprins. Tout se joue alors sur la manière de dresser le veau. En somme, lors de cette intervention, il ne faut pas stresser l’animal et tous les éleveurs doivent être capables de dresser leurs troupeaux et de connaître leur réaction pour telle ou telle intervention. Quoi qu’il en soit, pour éviter les mauvaises surprises ou la fureur de l’animal, on doit absolument l’immobiliser en le mettant dans une cage de contention. Cette cage joue un rôle important lors de cette opération car il doit être résistant et solide pour supporter la rage de l’animal dans le cas où il s’énerve. D’autre part, on doit aussi éviter de le mettre en attente en rassemblant tous les matériels entre ses mains au moment de l’opération. Celle-ci doit se faire rapidement, c’est pourquoi, on insiste sur le choix du matériel d’écornage en se tournant vers des appareils ayant un temps de chauffe rapide et qui peut détenir une température maximale supérieure à 600°C. Au moment de l’écornage, le matériel doit atteindre une cette température en 7 ou 10 secondes.

Passer par l’écornage

L’écornage consiste à brûler les cornes des veaux à partir des matériels à gaz ou électrique. Mais pour dégager complètement le cornillon et éviter les infections par les poils, il est aussi recommandé de tondre. L’animal peut sentir de la douleur au moment de l’opération ou après quelques heures d’anesthésie et c’est pourquoi, on doit appliquer une bombe spray refroidissant sur la partie concernée. Cela afin d’atténuer rapidement la douleur, prévenir les infections et d’autres signes pathologiques chez l’animal. En bref, l’écornage bovins et caprins fait partie des étapes indispensables pour permettre la bonne cohabitation de ses troupeaux.

Comments (1)

  1. […] Le stress de l’animal peut aussi être communiqué par l’éleveur. Certes, l’écornage veau est une pratique relativement facile. Elle s’ouvre aux débutants. Mais si vous avez peur de vous lancer, confier la chose à des […]

Comment here